LE POURRIDIÉ

Le pourridié est une maladie parasitaire due à des champignons qui se développe sur les racines des vignes et engendre la mort des ceps.

Qu’est-ce que le pourridié ?

Le pourridié est une maladie parasitaire due à des champignons, principalement l’Armillaria mellea, qui se développe sur les racines des vignes, des chênes et des arbres fruitiers. Elle engendre la mort des ceps atteints. Les symptômes apparaissent plusieurs années après la contamination et sont délicats à identifier.

Quels sont les symptômes du pourridié ?

Cette maladie se caractérise par :

  • une odeur de champignon
  • des racines gorgées d’eau et des écorces noirâtres
  • un feutrage blanc sous l’écorce des racines et du collet quand l’attaque est avancée
  • un débourrement difficile
  • un jaunissement ou rougissement des feuilles selon les cépages (évolutions en tâches concentriques)
  • une croissance ralentie, un raccourcissement des entre-noeuds et des feuilles atrophiées
  • une forme apoplectique pouvant toucher tout ou une partie du cep
  • des touffes de champignons de couleur jaune miel à la base de ceps morts

Quelles sont les méthodes de lutte contre le pourridié ?

Pour combattre le pourridié, il n’existe pas de méthode de lutte curative, il faut donc agir en préventif :

  • bien prendre en compte le précédent cultural
  • favoriser l’écoulement de l’eau (drainage, décompactage…) car le développement du champignon est favorisé par la stagnation de l’eau dans les sols (sols hydromorphes, mal drainés…)
  • veiller à ne pas planter de la vigne trop près d’une forêt (chênes) et attention au remodelage de la parcelle (risque de ramener des racines de chêne)

CONTACT

Philippe Larignon
philippe.larignon@vignevin.com

POUR EN SAVOIR PLUS

Share This