LE TUTEUR DANS LE CADRE D’UNE TAILLE MECANISEE

Quel est l’intérêt du tuteur ?

Élément important du palissage, le tuteur permet la tenue horizontale et latérale du cordon libre entre chaque piquet. Il participe à la rigidité de l’ensemble pour soutenir la charge en raisin et garantir un bon alignement aux machines de coupe.

Quels sont les choix possibles ?

Différents types de tuteurs existent.

  • Tuteurs en métal : il doit être d’un diamètre de 8 mm minimum, ce type de tuteur plus rigide que ceux de 6 mm présente moins de risques de courbure et ainsi d’exposer les troncs aux éléments de coupe latéraux des machines de taille. Il faut cependant veiller à ce qu’il ne dépasse pas des fils porteurs à cause de la charge en raisin, pour ne pas endommager la machine de taille. Une bonne fixation est indispensable.
  • Tuteur en fibre de verre : d’un diamètre de 8 mm minimum, il représente une alternative au tuteur métal. Plus souple que ce dernier, le passage d’engin agricole ne fera qu’incurver le tuteur avant qu’il ne reprenne sa forme initiale. Ces tuteurs sont plus durables (traitement anti-UV) et réutilisables dans des plantations successives, accroissant ainsi leur rentabilité par rapport aux tuteurs en fer.
  • Tuteurs en bambou : plus souples, ils permettent de ne pas endommager la machine de taille. De par leur nature végétale, ils sont également plus facilement recyclables. Ils sont en revanche moins rigides et plus sujet à la casse.

Photo de gauche : tuteur de diamètre 8 mm
Photo de droite : tuteur de diamètre 6 mm

Quelles sont les précautions à prendre lors de leur mise en place ?

Il est important de rappeler que la qualité des fixations est essentielle pour résister notamment à l’action du vent, aux contraintes de la récolte mécanique et à la tension supplémentaire apportée par le développement de la vigne.

Le port du cordon libre sera installé à 1m10 de hauteur. Il est préférable de prévoir des tuteurs d’une longueur minimum de 1m30 à l’implantation de la parcelle.

Cette hauteur doit être respectée rigoureusement sur la totalité de longueur du rang, le fil doit toujours se trouver à 1m10 afin d’éviter l’effet « vague » qui fragilisera la portance du palissage et compliquera aussi la mécanisation, notamment si on cherche une taille homogène comportant le minimum de reprise manuelle.

Concernant le chevauchement, l’enroulement du cordon voisin peut se faire en passant aux côtés du tuteur, encore afin d’augmenter la résistance du plan de palissage.

Exemples :

Enroulement du cordon de part et d’autre du tuteur. Cette technique permet d’augmenter la résistance du plan de palissage.

Quel coût pour quel tuteur ?

  • Tuteur en fer « standard » : entre 0,20 ~ 0,30 €/u
  • Tuteur en fibre de verre 8mm : 0,43€/u
  • Tuteur en bambou : 0,30€/u

Cas de la plantation à Ouveillan :

  • Tuteurs trèfle galvanisés : 0,40€/u
  • Attaches : 0,75€/u

Tuteur trèfle

Share This