NOS RECHERCHES

La béta-ionone, une molécule marqueur de la typicité des vins de Négrette

Les vins de Négrette sont marqués par des arômes de violette, réglisse et poivre. L’IFV Sud-Ouest a montré que la β-damascénone et le TDN participe au bouquet de ces vins. La β-ionone reste quand à elle la principale molécule responsable des arômes de violette dans les vins. L’IFV Sud-Ouest évalue l’impact des techniques culturales telles que l’effeuillage ou l’irrigation sur les teneurs de cette molécule dans les vins.

Les vins de Négrette sont marqués par des arômes de violette, réglisse et poivre. L’objectif de l’étude est de mieux cerner les phénomènes au vignoble, au cours de la maturation, pouvant influencer significativement le potentiel aromatique des vins de Négrette.

Des travaux antérieurs en analyse fine ont montré une présence importante en norisoprenoïdes dans ces vins, notamment la β-ionone, pouvant être responsable de leur typicité aromatique (arômes de violette). L’étude a consisté à tester des techniques au vignoble ayant une influence sur les niveaux de présence des précurseurs aromatiques de la β-ionone et la révélation de ces molécules dans les vins :

  • Essais d’irrigation selon des scénarios d’apports ayant pour objectif de mieux maîtriser le déroulement de la maturation, facteur clef du potentiel aromatique des raisins.
  • L’effeuillage susceptible d’améliorer la synthèse des norisoprénoïdes et leur présence dans les vins.
Cette étude a été financée par FranceAgrimer 2014 et le Syndicat des vins de Fronton.

Share This